Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Premiers essais de la Garmin 735

Et voilà, mes 40 ans auront eu une utilité, à savoir, recevoir ce joli cadeau qu’est la montre Garmin 735.

 

Pourquoi ce choix ?

Alors, à titre perso, je ne connais que Garmin. De fait, je ne saurai correctement comparer avec d’autres marques puisque je n’ai pas eu l’occasion de tester les produits proposés. J’ai toujours été satisfaite des produits et je suis donc restée fidèle à cette marque.

Au départ, j’ai tout d’abord eu la Forerunner 35 puis très rapidement la 235.

La 35 m’est immédiatement apparue simple et intuitive, ce qui ne fut pas le cas de la 235 qui m’a demandé un peu plus de réflexes à avoir je dirai.

Néanmoins, une fois les réflexes pleinement acquis, cette montre est nickel pour certaines activités sportives et pour le suivi cardio.

 

Pourquoi changer pour la 735 alors ?

La natation.

Quand tu lances la 235 en piscine couverte, le GPS ne passe pas. Avec la 735, les activités piscine et donc triathlon existent. Et puisque j’envisage de tester cette dernière discipline, la Garmin 735 me paraissait nécessairement plus adaptée.

 

Les nouveautés en comparaison avec le 235 ?

Le mode de fonctionnement est exactement le même donc déjà, il n’y a rien à découvrir et à réapprendre.

En revanche, de nouvelles rubriques apparaissent, notamment, le seuil fonctionnel de puissance et le seuil lactique. Des données de performance supplémentaires donc, ce qui, pour certains profils de personnes, peut offrir de la matière en plus pour mieux se connaître et ainsi mieux progresser.

Je n'ai pas encore testé en mode natation ou triathlon, à suivre donc, mais de ce premier ressenti, celui-ci est bon ;)

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Ludi_Fit&Run

Maman, salariée, runneuse expérimentale avec l'espoir de devenir une ultra-runneuse et une auteure à cette fin.
Voir le profil de Ludi_Fit&Run sur le portail Overblog

Commenter cet article